EN RÉSILIENCE AU QUOTIDIEN

L'objet principal de notre association, l'alimentation, fait partie d'une démarche globale de détachement du désastre social et écologique engendré par notre consumérisme : nous, français, consommons 6 fois ce que la planète peut renouveler

Partant de ce constat, notre lieu de vie est devenu un laboratoire où tout ce qui peut nous ramener à une consommation éthique et soutenable est mis en place

Voici par ordre d'importance les pratiques que nous avons adoptées

Alimentation

 

L'impact le plus important dans ce domaine est de réduire sa consommation de produits animaliers (viande autant que produits laitiers) : en plus d'être responsables de 18% des émissions de gaz à effet de serre, ils sont à l'origine de 83% de la déforestation (donc de la disparition des espèces sauvages par destruction de leur habitat), d'un tiers de la consommation et de la pollution de l'eau, de 50% des rejets d'antibiotiques et accessoirement en lien avec diverses maladies telles que l'ESB, grippe aviaire, covid..

La démarche que nous avons adoptée est de ne plus acheter ces produits mais en consommons en fonction des évènements : lorsque nous voyageons, allons chez des amis ou sortons un soir, nous nous conformons au régime de nos hôtes

 

Ainsi, nous réduisons par 10 notre consommation de produits animaliers tout en se réservant ponctuellement ces petits moments de plaisir !

Aparté : 1€ par repas (bio), fatalité économique ou solution pour mieux s'alimenter ?

En retirant de son panier de course tout ce qui tend à être défavorable à une bonne alimentation et peu éthique à produire (plats préparés, alcool, chips et assimilés, viande, produits laitiers, animaux marins, café, confiseries, pâtisserie, etc...), il ne reste que  des aliments simples à cuisiner, bon pour la santé et abaissant le coût d'un repas bio à 1€ : féculents, légumes, légumineuses, fruits, oléagineux, infusions...

Bien manger n'est pas réservé à une élite fortunée mais est à la portée de tous, tout est question d'éducation et de changement d'habitudes

Travail et déplacements

 

Les deux vont souvent de pair car 75% de la population active va au travail en voiture, et 60% des trajets en automobile servent à relier le domicile au lieu d'activité

Pour diminer drastiquement ce type de déplacement, nous avons opté pour une activité à domicile : ceci ne s'est pas fait du jour au lendemain, il a fallut plusieurs années pour mettre en pratique ce tournant

Allégés de ces temps de transport inutiles et pouvant planifier à notre guise notre emploi du temps, la notion de travail s'estompe au profit d'une activité plaisante et nécessaire à notre épanouissement : l'engrenage bénéfique est amorcé, beaucoup moins besoin de vacances et de sorties pour compenser un travail dont l'éthymologie du mot est représentatif (souffrance !)

Le bilan kilométrique du seul véhicule pour toute la famille a ainsi été abaissé à 5000Km par an sans sentiment de frustration

Énergie dans l'habitat

 

Le constat de plusieurs années d'autonomie énergétique (avec des panneaux photovoltaïques) est que cette pratique n'est pas confortable, économique ni écologique : manque de stockage en hiver, changer régulièrement les batteries et les appareillages électroniques ont un coût certain !

 

Le bilan positif de cette démarche est l'apprentissage et la compréhension de sa consommation électrique; en gardant la même configuration et connecté à Enercoop, notre facture annuelle s'élève à 200€, l'abonement 3kW étant plus cher que la consommation !

La consommation moyenne en France par foyer est de 30kWh/jour, nous l'avons réduite à 1,5kWh/jour en supprimant les résistances énergivores : en premier lieu pas de radiateurs électrique mais un chauffage avec un poêle de masse

 

Ensuite pas de chauffe eau électrique mais une production solaire thermique en été et inter-saison (en l'occurence un chauffe eau monobloc) et une production d'eau chaude avec le poêle de masse en hiver

Et pour finir un débranchement de la résistance de la machine à laver dans laquelle nous injectons l'eau chaude que nous produisons

Après de nombreuses années sans réfigérateur ni congélateur (peu utile en l'absence de produits animaliers et en réalisant régulièrement nos bocaux), nous en avons installé un depuis peu vis à vis des stages que nous recevons : pour compenser ce surplus de consommation, nous avons mis un kit d'auto-consommation photovoltaïque dans notre jardin : très simple à installer, nous consommons ce qu'il produit en direct et si nous ne consommons pas, il renvoie gratuitement l'électricité produite vers le réseau. Cerise sur le gâteau pour les possesseurs d'un vieux compteur à roulette, il le fait tourner à l'envers !

A noter la consommation non négligeable d'un modem (500Wh/jour) qui peut être remplacé par un smartphone (10Wh/jour)

L'utilisation des cuiseurs solaires et à bois ainsi que cuisiner dans le poêle de masse participent aussi à abaisser la consommation de gaz ou d'électricité

Assurances

 

Les assurances représentent une part non négligeable dans un budget

Concernant l'automobile, le fait de peu l'utiliser réduit le risque d'accident, d'où un bonus élevé. Couplé à une option faible kilomètre proposée par notre assureur, son coût est de 170€/an

A noter aussi la réduction importante des frais divers tels que contraventions, réparations et entretient courant

Concernant la santé, nos faibles revenus nous intègrent dans la catégorie des minimas sociaux : tout les frais sont ainsi pris en charge par la CMU

 

Accessoirement, appartenir à cette catégorie offre des avantages tels que des réductions de 75% sur les billets de train régionaux

Prêt immobilier

 

La bête noire à fuir absolument ! Il vous enchaîne à un travail qui engendre des déplacements et ne laisse pas de temps libre, il propulse vers l'engrenage néfaste qu'il faut au contraire éviter

La solution est l'auto-construction pour abaisser les coûts, ne pas faire intervenir de professionnels obligés de pratiquer des tarifs élevés pour payer leurs frais et leurs charges, et ne  pas se lancer dans un gros projet : plus la maison est grande et plus l'isolation doit être performante, plus les tâches sont fastidieuses, plus le coût des matériaux est élevé et plus les travaux réclament de bonnes compétences

La rénovation d'une petite maison est à l'inverse plus rapide, tolère plus d'erreurs, est moins onéreuse. De plus, elle sera plus facile à chauffer et à entretenir

Faire sois-même

 

Toutes ces étapes accomplies nous permettent de jouir du temps libre qui nous est offert pour réaliser les choses nous même, clé pour se libérer du consumérisme outrancier que l'on veut nous faire croire indispensable

Réaliser ses bocaux, faire son pain, cultiver son potager ou réaliser les travaux de son habitation, autant de tâches variées, créatives, émancipatrices et gratifiantes qui apportent du sens à nos actes, et autant d'économies réalisées qui nous éloignent encore plus du besoin d'aller travailler

Ce discours peut sembler utopique car impossible à réaliser à court terme, mais comme dit précédemment, il s'agit d'un choix de vie dont le tournant s'étale sur de nombreuses années, ce qui compte est de connaître la direction vers laquelle on veut aller

Nous vous souhaitons une bonne route !

20210811_092649.jpg